Les articles de CCAJAR

Dernier ajout: 6 décembre 2013.

  • Social Cri Pour La Paix

    6 de diciembre de 2013, por Prensa - Colectivo

    Ceux qui souscrivent à cette lettre nous voulons fortement soutenir le processus de pourparlers en cours avec les FARC, et il s’ouvre rapidement avec l’ELN. Nous sommes allés à vous sur la journée internationale des droits de l’homme, à la paix demande comme un droit individuel et collectif et d’une obligation sociale à laquelle nous nous engageons de divers secteurs sociaux : des syndicalistes, artistes, journalistes, dirigeants agraires, autochtones, afro-descendants, femmes, jeunes, étudiants, hommes d’affaires, des défenseurs des droits de l’homme, des expressions politiques et religieuses, d’exprimer notre attachement à une solution politique négociée définitive au conflit armé que la Colombie souffre d’il y a plus d’un demi-siècle. Ainsi, les signataires décidé à converger pour que cette occasion historique pour le peuple colombien consolider.

  • La Colombie dans le regard de la CIDH

    25 avril 2011, par Prensa - Colectivo

    Une fois de plus, la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH), dans son rapport annuel 2010 sur la situation des Droits de l’Homme, a fait part de ses observations sur la Colombie, en soulignant son inquiétude concernant les faibles résultats obtenus depuis l’entrée en vigueur de la Loi de Justice et Paix, le peu de condamnation de membres des forces armées pour les crimes connus sous le nom de « faux positifs », ainsi que les menaces et le harcèlement continus contre les peuples indigènes, les communautés afro colombiennes, les liders sociaux ainsi que les défenseurs des Droits de l’Homme.

  • La FIDH et le CCAJAR dénoncent devant la CIDH les irrégularités commises au cours de l’enquête sur les crimes de l’agence de renseignement gouvernementale en Colombie

    7 avril 2011, par Prensa - Colectivo

    Le jeudi 28 mars, dans le cadre de la 140è session d’audiences de la Cour Interaméricaine des Droits de l’Homme se déroulant à Washington, se tiendra une des audiences les plus attendues sur le Département Administratif de Sécurité (DAS) qui, durant les huit années du mandat d’Alvaro Uribe Vélez, fut transformé en une police politique digne des pires régimes totalitaires.

  • Le Collectif d’Avocats José Alvear Restrepo remet aux mains du DAS ses mesures de protection

    7 avril 2011, par Prensa - Colectivo

    Le Collectif d’Avocats José Alvear Restrepo fut une des principales victimes de la persécution systématique menée par le DAS et les autres agences de renseignement, suivant l’exemple du gouvernement d’Alvaro Uribe Vélez qui qualifiait notre travail en faveur de la défense des droits de l’homme de terroriste ainsi que de menace contre le gouvernement et la sécurité nationale. Le programme de du Ministère de l’Intérieur fut même utilisé dans le but de suivre et contrôler nos activités en tant que défenseurs des droits de l’homme.

Ed. Avianca: Calle 16 No. 6-66 Piso 25 - Bogotá DC
Horario de Atención: Martes a Viernes, 2 a 5 pm
PBX: (571) 7421313
FAX: (571) 2824270
Apartado Aéreo: 33035